Rechercher

écoutez

Ressources en ligne

Vous souhaitez télécharger des livres sur une liseuse, une tablette, un smartphone ? Inscrivez-vous en choisissant le formulaire selon la médiathèque que vous fréquentez   Alfortville, Créteil   Limeil-Brévannes, Médiathèque mobile.

     Informatique, cours de langues, code de la route, musique, soutien scolaire, remise à niveau....

 

        Presse en ligne : plus de 800 titres, accédez à deux revues par mois et par carte de médiathèque

 

  Eurêka Val de Marne

Partager "Ressources numériques" sur facebookPartager "Ressources numériques" sur twitterLien permanent
AccueilNouveautés

Nouveautés

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 582 résultats (0.08 secondes)
page 1

Documents

Type de document: Disques
Disques
Afficher "Serfs up !"
Editeur(s)
Domino Recording,
Année
2019
Résumé
Groupe majeur de la scène rock anglaise, Fat White Family présente Serfs up ! chez Domino : une volte-face créative des plus sensationnelles et jubilatoires dans l'histoire récente de la musique. Enregistré à Sheffield, dans le studio du groupe avec l'aide de son collaborateur de longue date, Liam D. May, cet opus mêle chants grégoriens, rythmiques glam-rock, cordes abondantes et électro funk, dans un esprit toujours aussi punk. L'album accueille également la voix de Baxter Dury sur le titre 'Tastes good with the money'.
Type de document: Disques
Disques
Editeur(s)
Flightless Records,
Année
2019
Résumé
Tenez-vous bien, la bête australienne à sept têtes King Gizzard & The Lizard Wizard revient avec sûrement leur album le plus parfaitement réalisé à ce jour. Plongez dans un monde où l'organique rencontre l'automatique, où le rustique rencontre la robotique, où le passé et le futur se heurtent dans le beau présent. Fishing for fishies est une explosion sonore de boogie imprégné de blues qui se pavane à travers plusieurs humeurs et atmosphères. Les nouveaux auditeurs de King Gizzard & The Lizard Wizard trouveront un univers complet qui les attend dans une oeuvre palpitante : composée de grands concepts où les albums se chevauchent, les riffs refont surface, les chansons circulaires se poursuivent, les grands récits se racontent, les paroles cryptiques sont analysées sans fin et une armée entière de fans décortiquent la production du groupe.
Type de document: Disques
Disques
Editeur(s)
Drag City Records,
Année
2019
Résumé
Si en 2018 Tim Presley collaborait avec Cate Le Bon pour le second album de Drinks et avec Ty Segall pour l'album Joy, 2019 marque ses retrouvailles avec lui même ! Tim Presley fusionne en effet avec White Fence le temps d'un album solo. Tim a commencé à écrire les chansons de cet opus dans le petit village rural de Staveley, dans la région des lacs du nord de l'Angleterre. Il a passé l'hiver là-bas en compagnie de Cate Le Bon. Alors qu'elle apprenait à dessiner et construire des meubles en bois, lui composait sur le piano de cette dernière. De retour à San Francisco où il habite depuis qu'il a quitté Los Angeles, Tim a enregistré avec Jeremy Harris dans un studio du quartier Dogpatch appartenant à Paul Butler du groupe anglais The Bees. C'est Jeremy qui joue les parties piano, la plupart des batteries et enregistre le tout. Dylan Hadley joue de la batterie sur 2 morceaux alors que le gallois H. Hawkline contribue à la guitare et au chant sur le morceau Phone. S'il continue de tracer son chemin au sein de la scène psyché californienne, ce disque se voit plus mélancolique et expérimental que ses précédents. Eclairé par les lumières opposées du punk rock et du psyché, Tim Presley y peint la vulnérabilité d'un coup de pinceau imprévisible.
Type de document: Disques
Disques
Afficher "Eric Clapton : Life in 12 bars"
Editeur(s)
Universal Music Operations Limites,
Année
2018
Résumé
Life in 12 bars est la bande originale d'un documentaire consacré à Eric Clapton. Réalisé par Lili Fini Zanuck (Oscar du meilleur film pour Miss Daisy et son chauffeur); celle-ci jette un regard personnel et sans concession sur la vie de la légende du blues aux 18 Grammy. Cette B.O.F. reprend évidemment des titres des Yardbirds, de Derek & the Dominoes, de Cream, de John Mayall's Bluesbreakers, de Blind Faith, des Beatles, d'Aretha Franklin, de Muddy Waters ou de Clapton en solo, et contient 4 titres inédits.
Type de document: Disques
Disques
Afficher "Why hasn't everything already disappeared ?"
Editeur(s)
4AD,
Année
2019
Résumé
Deerhunter est de retour avec un huitième album produit aux côtés de Cate LeBon, Ben H. Allen III (Gnarls Barkley, Animal Collective, Kaiser Chief) et Ben Etter (Cut Copy, Franz Ferdinand). Depuis ses débuts en 2001, le groupe originaire d'Atlanta a exploré tous les territoires du rock indé, en passant par le post-punk, rock garage, rock psyché, la cold wave ou encore la dream pop. Après avoir sorti une cassette en édition limitée vendue sur leur dernière tournée, conceptuelle et expérimentale, il nous fait la démonstration qu'il reste insaississable et surprenant, sur cet opus à l'indie rock rêveuse aux accents sudistes, nous rappellant au passage l'un de leur meilleur album, Monomania.
Type de document: Disques
Disques
Afficher "Everything now"
Editeur(s)
Sonovox,
Année
2017
Type de document: Disques
Disques
Afficher "My favourite faded fantasy"
Editeur(s)
Atlantic,
Année
2014
Type de document: Disques
Disques
Editeur(s)
Bella Union,
Année
2018
Résumé
Produit par le musicien lui-même dans son studiode Los Angeles, l'album s'inscrit dans la démarche créative unique du songwriter américain. Rare birds voit Jonathan Wilson reprendre les codes du psychédélisme afin de construire des labyrinthes sonores planants. Il utilise pour la première fois des synthétiseurs et des boîtes à rythmes qui complexifient sa musique et la font dériver des mélodies californiennes des années 1970 aux productions anglaises des années 80.
Type de document: Disques
Disques
Editeur(s)
Zappa Family Trust,
Année
1973
Type de document: Disques
Disques
Afficher "The Animal Spirits"
Editeur(s)
Border Community,
Année
2017
Résumé
Le producteur de musique électronique anglais James Holden publie un nouvel album où résonne de nouveau son inspiration quasi mystique : à partir de sonorités concrètes (les bruits de la nature en particulier), d'échos de trance, de folk aux relents psychédéliques et d'arrangements exotiques, le compositeur met au point une electronica vibrante, énergique et fourmillant de bruits bizarres, épineux, mais rayonnant d'une troublante beauté. Grâce à l'apport d'un ensemble composé notamment de cuivres et de percussions, l'album prend une dimension cosmique irrésistible, rappelant à certains égards le "space rock" de certains groupes des années 70, de Guru Guru et Amon Düül II à Hawkwind. Au final, c'est un superbe album de musique électronique progressive que nous livrent James Holden et son groupe.
Type de document: Disques
Disques
Editeur(s)
Rhino Entertainment,
Année
2009
Résumé
Ce coffret regroupe plus de 100 titres qui ont marquées la scène de Los Angeles de 1965 à 1968.
Type de document: Disques
Disques
Afficher "Out through the in door"
Editeur(s)
Metalville,
Année
2018
Type de document: Disques
Disques
Afficher "A deeper understanding"
Editeur(s)
Atlantic,
Année
2017
Résumé
Le songwriter Adam Granduciel et son groupe peaufinent un style très influencé par le "heartland rock" de Bruce Springsteen ou Tom Petty : trouvant un point d'équilibre parfois précaire entre folk urbain au son psychédélique et electro-pop entraînante, ce nouvel album ouvre de nouveaux horizons, lorgnant volontiers vers le dancefloor sans renier une allégeance aux rythmes lancinants de l'americana - car folk, country et blues constituent toujours l'ADN de la musique des War on Drugs.
8 écoutez
Type de document: Disques
Disques
Afficher "8"
Editeur(s)
Neurot,
Année
2017
Résumé
Originaires de la petite ville de Tortone dans le Piémont, le groupe transalpin Ufommamut sévit depuis près de 20 ans dans un avatar du doom metal, le "sludge", caractérisé par des sonorités psychédéliques et une production de science-fiction qui subliment l'épaisseur de lave en fusion des riffs de guitare et le poids écrasant de la section rythmique. Ils évoquent ainsi d'autres groupes phares de ce genre, que ce soit les Anglais d'Electric Wizard ou les Américains de Harvey Milk. Ce 8ème album d'Ufomammut est composé comme une longue suite de morceaux puissants et hypnotiques, tous englobés dans le même chaos sonore ininterrompu.
Type de document: Disques
Disques
Afficher "Slowdive"
Editeur(s)
Dead Oceans,
Année
2017
Résumé
Cet album d'un des groupes phares de la scène "shoegaze" (pour résumer : tout une clique de groupes, pour la plupart britanniques, qui noyaient leurs lignes mélodiques sous des couches de guitares éthérées et jouaient en regardant leurs chaussures) paraît 22 ans après la sortie de "Pygmalion", dernier classique de la formation de Reading. Comme si le temps s'était figé dans un prisme de lumière argentée depuis le mitan des années 90, Slowdive - comme My Bloody Valentine il y a 4 ans - décide de revenir au son onirique qui a fait sa renommée - mission accomplie avec brio, une inspiration retrouvée et des forces décuplées.
Type de document: Disques
Disques
Afficher "Old locomotive"
Editeur(s)
Flightless,
Année
2017
Résumé
Formés par des transfuges de l'asile de dingos australien King Gizzard & The Wizard Lizard, les Murlocs font revivre avec une saine vigueur un rock psychédélique au fumet boisé, inspiré tout autant par Moby Grape ou Canned Heat que les Doors, 13the Floor Elevators. Ces chansons auraient pu être enregistrées en 1969 dans une vallée perdue et aride de Basse-Californie, elles ont une patine "vintage" impeccable, avec toutefois juste ce qu'il faut de fantaisie détraquée pour ne pas sentir la naphtaline.
V écoutez
Type de document: Disques
Disques
Afficher "V"
Editeur(s)
Wolf Tone,
Année
2017
Résumé
Après le virage post-punk opéré sur l'intense "Primary colours" (2009), puis un virage en épingle pour frôler la new wave épique de U2 en 2011 avec le radieux "Skying", les Anglais de The Horrors tentent une nouvelle mue audacieuse avec ce 5ème album aux accents psychédéliques mâtiné de funk futuriste. On songe beaucoup à Tame Impala, avec lesquels The Horrors rivalisent d'inventivité (notamment dans la production et les sons cosmiques) et d'efficacité mélodique.
Type de document: Disques
Disques
Afficher "La pantoufle"
Editeur(s)
Born Bad,
Année
2017
Résumé
Avec peu ou prou les mêmes sonorités psychédéliques à la fois veloutées et retorses, évoquant les B.O. de Morricone, François de Roubaix ou Piero Umiliani pour des nanars exotiques des années 70, que sur son très bon 1er album, Emile Sornin (le cerveau de Forever Pavot) ose le chant en français, et fait montre d'un humour absurde, facétieux. Le résultat, très séduisant, montre l'affinité de Forever Pavot avec des artistes tels que Boyarin, Aquaserge ou Orval Carlos Sibelius : à l'exemple de leur aîné Bertrand Burgalat, Emile Sornin partage avec eux le même sens de la dérision et de l'élégance fureteuse "so Frenchy".
Type de document: Disques
Disques
Afficher "This old dog"
Editeur(s)
Captured Tracks,
Année
2017
Résumé
Après 2 albums et 2 maxis publiés en 5 ans, le fantasque songwriter canadien a inventé un style de pop désinvolte et loufoque, au groove nonchalant, dont il est l'unique représentant. Avec ce 3ème album, Mac DeMarco ne change pas vraiment la recette qui lui a valu un indéniable succès critique, et de nombreux fans à travers le monde, mais son univers a priori léger et chatoyant se pare de teintes plus graves, notamment lorsqu'il aborde des souvenirs d'enfance marqués par un père violent.
Type de document: Disques
Disques
Afficher "Screen memories"
Editeur(s)
Ribbon Music,
Année
2017
Résumé
Avec Ariel Pink, le mystérieux John Maus demeure un des pionniers de ce qu'on appelle, dans les cercles d'initiés, la "pop hypnagogique". Késaco ? Eh bien, il s'agit d'une pop psychédélique, assez aventureuse en termes d'influences, au son volontairement "lo-fi", c'est-à-dire - littéralement - "basse résolution". Un son un peu crasseux et comme engoncé dans une nappe brumeuse. Ce qui donne à cette musique un aspect onirique, comme le voile d'un rêve, ou d'un cauchemar. 6 ans après un excellent album de new wave brumeuse donc, John Maus est de retour : le multi-instrumentiste et songwriter natif d'Austin, Texas, a perfectionné sa formule, toujours très robotique, distanciée, marquée par des arrangements électroniques rétro-futuristes et un perpétuel effet d'écho sur la voix : avec lui, on navigue en permanence en eaux troubles, entre Jean-Michel Jarre, Joy Division et Pavement.

Affiner le résultat...