Rechercher

écoutez

Ressources en ligne

Vous souhaitez télécharger des livres sur une liseuse, une tablette, un smartphone ? Inscrivez-vous en choisissant le formulaire selon la médiathèque que vous fréquentez   Alfortville, Créteil   Limeil-Brévannes, Médiathèque mobile.

     Informatique, cours de langues, code de la route, musique, soutien scolaire, remise à niveau....

 

        Presse en ligne : plus de 800 titres, accédez à deux revues par mois et par carte de médiathèque

 

  Eurêka Val de Marne

Partager "Ressources numériques" sur facebookPartager "Ressources numériques" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Cent millions d'années et un jour (Andrea, Jean-Baptiste)

note: 4Cent millions et un jour BARIDA LAURENT - 16 septembre 2019écoutez

Le monde des fossiles est confiée aux paléontologues. Justement Stanislas Henri Armengol, est l’un de ceux-ci. Il vit dans sa coquille et uniquement pour son travail : sa passion.
A 52 ans, pas de compagne, très peu d’amis, une anecdote d’un vieillard, lui fait subodorer l’existence d’un squelette de dinosaure ; lequel, il ne le sait pas, mais déjà l’imagine…un diplodocus, un brontosaure, un apatosaure ? Cela sera sa quête, son graal à lui, rien qu’à lui. Juillet 1954, avec quelques amis, il s’aventure, dans un périple risqué, entre le Mercantour et Argentera, dans les montagnes à la recherche de la grotte qui devrait renfermer son trésor…Pour se prouver à lui et à la postérité, la découverte d’un fossile qui porterait son nom et justifier ainsi une longue vie morne et sans idéale : « Les seules monstres, là-haut, sont ceux que tu emmènes avec toi ».

Que de misères dans le départ dans la vie, des enfants. Et Stan n’y échappe pas non plus, entre une mère battue et un père, le « commandant », régulièrement ivre, où la seule échappatoire serait de gérer la ferme ! Rien qui ne puisse effacer sa timidité et sans doute sa lâcheté. Il cumule les actes manqués, aussi réalise-t-il ici son ultime acte insensé : « partir, c’est déjà réussir. ».
Décors de rêves : bref, nous partageons sa quête ; bref, des lieux qui incitent au mysticisme, suggéré par Jean-Baptiste Andrea.